Fumeterre officinale


Famille : Fumariaceae
Nom latin : Fumaria officinalis L.
Nom Français : Fumeterre officinale
Nom(s) vernaculaire(s) : Bec d'oiseau, fleur de terre, fiel de terre, herbe aux mariages, sorye au vin, herbe à la jaunisse
Floraison : Avril-septembre

Mauvaise herbe ?

Fumeterre officinale en fleur


Nous qualifions trop souvent de "mauvaises herbes" des plantes qui se développent dans des endroits où leur présence est non désirée. Beaucoup sont des plantes médicinales ou comestibles. Ce peut être le cas de la fumeterre officinale, qui comme son nom l'indique est bel et bien une plante médicinale (officinale : pharmaceutique). En botanique, une "mauvaise herbe" (je préfère personnellement le terme d' "herbe mal aimée") est plus exactement une plante adventice.

Des propriétés thérapeutiques reconnues

Au XVIème siècle, la fumeterre était connue sous le nom d' "herbe à la jaunisse" : on l'utilisait alors comme purgatif doux et diurétique. Aujourd'hui, les parties aériennes de cette plante sont encore utilisées en pharmacie comme spasmolytique (calme les spasmes digestifs) et cholagogue (grâce à la présence de protopine). Dans certains pays d'Asie centrale, on l'utilise comme remède traditionnel de l'asthme. L'infusion de fumeterre utilisées localement est également efficace contre les affections cutanées comme l'eczéma.

Etymologie

Fumaria nous vient du Latin "fumus terrae" qui signifie "fumée de la terre".

Un parfum caractéristique

Toute la plante dégage un parfum âcre de fumée (d'où son nom vernaculaire). Les Anciens l'ont employé très tôt pour ses propriétés médicinales. Elle aime les décombres et les bords des champs cultivés. Il s'agit d'une plante nitrophile.